Sean Kilpatrick Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne

OTTAWA — Les gouvernements à travers le Canada dévoileront un accord de commerce intérieur, vendredi, visant non seulement à faire tomber les barrières commerciales de manière générale, mais aussi à établir le cadre de discussions sur un éventuel marché intérieur de la marijuana.

Le ministre fédéral du Développement économique, Navdeep Bains, a affirmé que l’entente attendue de longue date, qui a pour objectif de stimuler la croissance économique, établira par ailleurs un processus clair pour aider les provinces et les territoires à réglementer le commerce de la marijuana à des fins récréatives.

Ces discussions auront cours, bien sûr, après la légalisation de la marijuana par le gouvernement fédéral en vertu d’un projet de loi qui devrait être présenté la semaine prochaine.

Une fois la légalisation approuvée, l’accord de libre-échange offrira un mécanisme transparent pour aider les provinces et les territoires à discuter des termes qui incluront le fait de «s’assurer qu’il y a plus de choix et de meilleurs prix», a dit M. Bains.

Le ministre du Développement économique a affirmé en entrevue, mercredi, qu’il s’agissait «avant tout d’avoir un libre marché».

En ce qui a trait à la légalisation de la marijuana, les objectifs principaux du gouvernement fédéral demeurent la protection des jeunes Canadiens et l’exclusion des groupes criminalisés du commerce de la substance, a fait valoir M. Bains.

La référence à la marijuana est incluse dans l’entente sur le commerce intérieur qui doit assouplir les réglementations entre les provinces, ouvrir de nouvelles occasions d’approvisionnement valant des milliards de dollars et établir des règles plus sévères pour le non-respect des conditions.

L’entente devrait entrer en vigueur le 1er juillet pour coïncider avec le 150e anniversaire de la fédération canadienne.

Si la marijuana n’avait pas été mentionnée dans le document, le risque aurait été qu’elle soit enchevêtrée dans le même type de cadre réglementaire qui a créé des barrières aux mouvements interprovinciaux d’alcool au Canada depuis des décennies.

«Nous nous attardons à cet enjeu (…) mais cela fait entre 50 à 100 ans que nous débattons à travers le Canada des manières de libéraliser la circulation de l’alcool», a dit le ministre du Développement économique de l’Ontario, Brad Duguid, qui a présidé les négociations.

«Nous pouvons éviter cela, lorsque de nouveaux produits comme le cannabis arrivent sur le marché, si nous faisons le nécessaire dès le début», a-t-il poursuivi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!