Archives | Métro Le chef d'Option nationale, Sol Zanetti.

MONTRÉAL — Le parti Option nationale dit se préparer au prochain scrutin provincial malgré la possibilité que la formation se joigne à Québec solidaire.

Alors que son congrès annuel s’amorce samedi, le chef de la formation dit attendre que la plus haute instance de Québec solidaire se prononce sur la question, à la fin mai. Sol Zanetti soutient que «la balle est dans leur camp».

Entre-temps, Option nationale tâche de présenter le maximum de 125 candidats aux prochaines élections, prévues en 2018.

M. Zanetti reconnaît toutefois que le congrès représente une occasion de prendre le pouls des membres en ce sens.

Les quelque 150 militants réunis à Montréal se projetteront dans un Québec indépendant, ce week-end, faisant abstraction de la répartition des compétences fédérales et provinciales.

Option nationale prendra donc position sur des enjeux qui relèvent à l’heure actuelle d’Ottawa, comme la défense, la politique étrangère et l’environnement.

«Souvent, on a reproché aux indépendantistes de ne pas dire ce qui se passerait après l’indépendance, de ne rien proposer et de laisser ça dans le vague. Alors nous remédions à ce problème-là», a exposé Sol Zanetti, en entrevue avec La Presse canadienne.

L’enseignant en philosophie souligne qu’Option nationale deviendra ainsi, à sa connaissance, la première formation politique à adopter un programme national aussi exhaustif.

Le congrès, qui doit se conclure dimanche, donnera aussi lieu à un débat sur la laïcité.

M. Zanetti indique que les propositions discutées s’articulent autour des recommandations de la Commission Bouchard-Taylor. Il insiste sur la nature «inclusive» de leur approche, «très différente de celle du Parti québécois».

Les militants se pencheront non pas sur l’interdiction du port de signes religieux, mais bien sur les avantages fiscaux dont bénéficient certaines organisations religieuses, précise-t-il.

Note aux lecteurs: Dans une dépêche précédente, La Presse canadienne a rapporté qu’il y avait 550 militants réunis à Montréal. Dans les faits, ils sont 150.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!