Archives Métro Daniel Boyer, président de la FTQ

MONTRÉAL — Une rencontre inusitée a eu lieu, au cours des derniers jours, lorsqu’une centaine de militants de la base, à la FTQ, ont pu échanger avec une trentaine de députés de tous les partis politiques à Québec pour les sensibiliser à certaines revendications.

On voit souvent des présidents de centrales syndicales rencontrer des ministres, mais, cette fois, il s’agissait de militants de la base, provenant de plusieurs régions du Québec, qui n’avaient pas l’habitude de rencontrer des élus. Mais ils avaient des choses à leur dire.

Les trois sujets de l’heure à la FTQ étaient au menu: le salaire minimum à 15 $, la réforme du Régime des rentes du Québec et les clauses de disparité de traitement au travail — comme les régimes de retraite à deux vitesses, a relaté au cours d’une entrevue avec La Presse canadienne, lundi, le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Ce genre de rencontre n’avait jamais été fait auparavant avec les députés de l’Assemblée nationale, a noté M. Boyer. Mais cette expérience démocratique a été concluante, au point où il compte répéter l’expérience l’an prochain.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!