OTTAWA — Le gouvernement du Canada accueille favorablement une recommandation du Comité permanent du Sénat des Pêches et Océans pour que les cueillettes de données sur l’état des stocks de morue soient plus fréquentes.

Le ministre des Pêches et Océans, Dominic LeBlanc, ordonne ainsi qu’une analyse de l’état des stocks soit faite à chaque année alors qu’en ce moment, elle n’a lieu qu’à tous les cinq ans.

Le changement de fréquence des analyses coûtera environ 2,75 millions $ par année au gouvernement du Canada.

Le mois dernier, un comité de la Chambre des communes avait lui aussi demandé au ministère de mener des études annuelles sur la population de morue au large de Terre-Neuve-et-Labrador pour surveiller son rétablissement. Il avait également appelé à des études annuelles sur la population de capelans, une source importante de nourriture pour la morue.

La population de morue progresse lentement depuis son effondrement en 1992; le gouvernement fédéral de l’époque avait éliminé la pêche commerciale. Les stocks demeurent encore aujourd’hui à des niveaux jugés critiques.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus