TC Media – Félix O.J. Fournier 300 personnes sont restées coincées toute la nuit lors de la tempête de neige des 14 et 15 mars.

Un seul des deux recours collectifs visant les automobilistes pris durant toute une nuit sur l’autoroute 13, le 14 mars dernier, ira de l’avant, a statué le juge Donald Bisson de la Cour supérieure du Québec jeudi.

Il s’agit du premier recours, déposé le 15 mars, par les firmes Deveau avocats et Trudel Johnston & Lespérance. On y réclame notamment 2500$ par automobiliste pour le préjudice moral et dommages exemplaires et punitifs. Entre 600 et 800 personnes sont concernées par ce recours qui vise tous les automobilistes pris sur l’autoroute 13, mais également ceux qui ont été coincés sur la 520.

Le second recours, désormais suspendu, mettait l’accent sur le fait qu’il n’y avait pas de plan d’urgence, avait indiqué l’avocat responsable.

Deveau avocats a fait savoir que le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal, visé par le recours, ont «confirmé qu’ils contestent la demande en justice».

Sans donner de date précise, le tribunal a indiqué que le débat sur l’autorisation de l’action collective aurait lieu au début de l’automne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!