OTTAWA — Le gouvernement fédéral relance ses efforts pour négocier un accord de libre-échange avec un bloc économique majeur d’Amérique latine.

Affaires mondiales Canada a annoncé vendredi la mise en branle de consultations au sujet d’une éventuelle entente avec Mercosur — le Marché commun du Sud —, qui regroupe l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay.

Lors de sa visite en Argentine, l’automne dernier, le premier ministre Justin Trudeau s’était engagé à se pencher sur un rapprochement avec l’union douanière, qui représente un marché de quelque 260 millions de personnes.

Séduire le Brésil pourrait toutefois s’avérer difficile puisque le pays s’est longtemps plaint de la concurrence déloyale que livrerait le secteur aérospatial canadien en raison de son financement fédéral.

Le gouvernement de Stephen Harper avait lui aussi tenté de parvenir à un accord avec le bloc d’Amérique latine lors d’une ronde de négociation et de consultation lancée en 2012.

Cette nouvelle tentative du Canada survient alors que son plus grand marché semble se retourner contre lui. Devant la tourmente à laquelle fait face l’avenir de l’ALÉNA, le gouvernement de Justin Trudeau souhaite signaler aux États-Unis qu’il a d’autres marchés vers lesquels se replier.

Le président américain Donald Trump a presque torpillé le traité cette semaine, avant de consentir à sa renégociation.

Dans un avis officiel rendu public vendredi, Ottawa a ouvert une consultation publique qui s’étirera jusqu’au 29 mai à propos d’un éventuel traité avec Mercosur.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!