Mackenzie Knowles-Coursin/Archives Associated Press Au camp Yida, au Soudan du Sud

OTTAWA — Les leaders de trois des plus importantes Églises chrétiennes du Canada demandent au premier ministre Justin Trudeau d’en faire davantage pour le Soudan du Sud.

La lettre oecuménique, rendue publique lundi, est signée par Douglas Crosby, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, Fred J. Hiltz, primat de l’Église anglicane du Canada, et Douglas H. Rollwage, modérateur de l’Assemblée générale de l’Église presbytérienne du Canada.

Ils félicitent le gouvernement canadien pour l’aide et l’attention qu’il a apportées, récemment et dans le passé, au Soudan du Sud mais aussi au Yémen, à la Somalie et au Nigeria, «quatre pays qui font face à une crise aiguë de pénurie de nourriture». Mais les primats canadiens soutiennent que le gouvernement doit en faire plus.

Les leaders de ces trois grandes Églises chrétiennes au Canada demandent au gouvernement d’augmenter l’appui à la mission des Nations unies au Soudan du Sud, de parler davantage de la crise alimentaire et du conflit dans cette région, et de jouer un rôle de premier plan à l’ONU pour une plus grande assistance internationale.

Ils souhaitent qu’Ottawa encourage la communauté internationale à restaurer l’État de droit et à protéger les droits de la personne dans ce pays. Ils demandent aussi au gouvernement de travailler avec les entreprises canadiennes au pays et à l’étranger, de même qu’avec la communauté internationale, y compris le Conseil de sécurité des Nations unies, «pour empêcher que des armes et d’autres armements de type militaire n’entrent au Soudan du Sud».

Les leaders religieux de ces trois Églises qui «ont des liens solides avec les Églises au Soudan du Sud» soutiennent que la famine guette 20 millions de personnes dans ce pays, de même qu’au Yémen, en Somalie et au Nigeria. Par ailleurs, le Soudan du Sud est le théâtre d’atrocités commises aussi bien par les forces gouvernementales que par les combattants de l’opposition.

«Nous continuons d’entendre des rapports troublants de violations flagrantes des droits fondamentaux de la personne, qui sont perpétrées avec une impunité totale», dénoncent les leaders religieux.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!