Pier-Olivier Gagnon/TC Media Thomas Mulcair à Yamachiche

La députée de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, recevait la visite de Robert Aubin, député de Trois-Rivières, et du chef du NPD, Thomas Mulcair, vendredi, à Yamachiche, pour faire le point sur les inondations et demander au gouvernement fédéral d’offrir un soutien aux sinistrés.

«C’est le temps pour le gouvernement fédéral de faire sa part et d’intervenir. On a vu que sur le fleuve, les bateaux passant trop vite ont été la cause de beaucoup de dégâts, mais le pire est à venir», lance d’abord Thomas Mulcair, le chef du NPD.

Ce dernier croit que le gouvernement doit prévoir plus d’argent pour aider les sinistrés des inondations.

«Nous sommes très préoccupés par la situation» – Thomas Mulcair

Le maire de la municipalité de Yamachiche a d’ailleurs salué l’appui du NPD. «C’est un appui de taille, on apprécie beaucoup! Les gens touchés nous donnent une très grande leçon d’entraide et de solidarité. Ils vont traverser cette période même si c’est difficile. On va tout mettre en place pour limiter les dégâts», commente Michel Isabelle.

Les représentants du NPD ont également abordé la vitesse des navires sur le fleuve Saint-Laurent et les dommages causés par des vagues sur plusieurs résidences, la semaine dernière.

«C’est une situation particulière qu’on ne peut pas qualifier d’«Act of God». Les réponses qu’on a actuellement à Ottawa sont assez claires: il n’y a pas d’enquête en cours. La vitesse des bateaux sur le fleuve est une problématique assez claire. Nous allons continuer de travailler et mettre de la pression parce que pour les vagues, nous ne sommes pas dans une cause de catastrophe naturelle», indique Robert Aubin, porte-parole du NPD en matière de transport.

«Nos questions posées en chambre sont demeurées sans réponse claire. Nous allons continuer de travailler pour les sinistrés. C’est une situation exceptionnelle. Il faut venir en aide à ces personnes. Le gouvernement fédéral doit intervenir rapidement», ajoute Ruth Ellen Brosseau.

Alors que des records de précipitations ont été battus en Mauricie au mois d’avril et que la pluie des prochains jours n’annonce pas de répit, selon les prévisions d’Environnement Canada, Thomas Mulcair estime qu’il est temps de recourir aux forces armées canadiennes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!