WHITEHORSE — Une alpiniste coincée pendant quatre jours sur le plus haut sommet du Canada après deux tremblements de terre au Yukon était trop épuisée pour dire autre chose que «merci» aux secouristes venus à son aide, a raconté un pilote d’hélicoptère.

Natalia Martinez, 37 ans, était coincée depuis longtemps, mais le mauvais temps a fait en sorte qu’elle n’a pu être secourue avant jeudi soir, a expliqué Ian Pitchforth, de Trans North Helicopters.

M. Pitchforth a raconté que Parcs Canada communiquait avec Mme Martinez grâce à un téléphone satellite et lui a téléphoné pour la prévenir qu’une équipe de trois personnes allait la secourir, alors qu’elle s’était réfugiée dans un camp du mont Logan, au parc national Kluane.

L’équipe de Parcs Canada a examiné l’alpiniste, mais celle-ci était «très tranquille», selon le pilote d’hélicoptère.

Des débris d’avalanche et l’instabilité du terrain causé par les séismes avaient empêché Mme Martinez de poursuivre l’ascension ou de retrouver son camp dans le versant est de la montagne.

Les prévisions météorologiques défavorables ont fait en sorte qu’on ne s’attendait pas à pouvoir secourir l’alpiniste avant vendredi ou samedi. Mais vers 17h, jeudi, au moment où M. Pitchforth et le personnel de Parcs Canada se rencontraient pour discuter d’un plan de sauvetage, ils ont entendu d’un autre pilote que la météo s’améliorait.

Mme Martinez a été secourue vers 21 h, jeudi, a indiqué Parcs Canada. Elle n’était pas blessée et a été transportée à Silver City, au Yukon.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!