La Presse Canadienne

MONTRÉAL — CONCENTRÉ D’ACTUALITÉ

Les inondations qui ont sévi un peu partout dans la province ont particulièrement touché les Québécois cette semaine, qu’ils aient été sinistrés ou juste inquiets pour d’autres. Des enquêtes policières ont été sur la sellette et l’attention s’est aussi portée sur l’état de santé du joueur de hockey canadien Sydney Crosby et sur l’élection présidentielle particulièrement houleuse en France.

Voici un résumé des nouvelles les plus marquantes de la semaine, selon La Presse canadienne.

Une 2e vague d’inondations en trop peu de temps au Québec
Après les inondations de la fin du mois d’avril, ce deuxième épisode en mai frappe fort. Il décourage les Québécois qui doivent être évacués et ceux qui voient leurs maisons remplies d’eau, dans plusieurs régions du Québec. Vendredi, la situation s’était empirée, et il n’y avait aucun répit en vue pour la fin de semaine puisque la pluie était attendue — certains secteurs devant recevoir jusqu’à 60 millimètres — au cours du week-end. Sur le terrain, les rues inondées, les maisons encerclées par l’eau sont légions dans le Grand Montréal, dans l’Outaouais, les Laurentides, Lanaudière, la Montérégie et la Mauricie, où la situation s’est détériorée dans les derniers jours avec des débordements, entre autres, du fleuve Saint-Laurent, du Lac Saint-Louis, des rivières des Outaouais, Mille-Îles, des Prairies et Saint-Maurice, pour ne nommer que celles-là. Des régions plus à l’Est commencent à être touchées aussi par les crues, comme au Saguenay-Lac-Saint-Jean et dans le Bas-du-Fleuve. Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a confirmé la possibilité d’indemnisation pour les citoyens affectés, selon les barèmes. Et Québec a finalement demandé l’aide de l’armée canadienne vendredi après-midi.

Les enquêtes policières et l’UPAC en eaux troubles
Il a été révélé la semaine dernière par le bureau d’enquête de Québecor que l’UPAC surveillait jusqu’en 2016 l’ex-premier ministre Jean Charest et Marc Bibeau, le grand argentier du Parti libéral du Québec, dans le cadre d’une enquête sur les liens entre le financement politique et l’octroi de contrats publics. Les deux hommes ont clamé n’avoir rien fait d’illégal. Cette semaine, en comité parlementaire à l’Assemblée nationale, le grand patron de l’Unité permanente anticorruption, Robert Lafrenière, a confirmé que l’enquête «Mâchurer», lancée en 2013, aura une conclusion malgré les fuites d’informations répétées aux médias.

M. Lafrenière a profité de son passage en comité pour répliquer aux députés de l’opposition, qui ne cessent de soulever des doutes sur son indépendance. Il a démenti que les élus pouvaient bénéficier d’un traitement de faveur. Pourtant, le président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur, a allégué que deux députés libéraux avaient justement échappé à la justice en raison de leur allégeance au parti. M. Francoeur a approché l’UPAC avec ses allégations, mais ce sera finalement la Sûreté du Québec qui enquêtera.

Une autre commotion cérébrale pour Sydney Crosby
Le joueur-vedette des Penguins de Pittsburgh a été victime d’une commotion cérébrale après avoir reçu un coup à la tête du défenseur Matt Niskanen des Capitals de Washington lundi soir. Il s’agirait de sa quatrième commotion cérébrale depuis son entrée dans la LNH. Des médecins interrogés à ce sujet ont exprimé leurs inquiétudes par rapport à son état. Le capitaine a manqué un match des séries éliminatoires mercredi, mais était de retour sur la glace vendredi matin pour un entraînement avec ses coéquipiers. Son statut demeure toutefois incertain en vue du cinquième match de la demi-finale de l’Association Est contre les Capitals, qui a lieu samedi.

Quatre nouveaux juges pour le Québec
Ottawa a nommé jeudi quatre nouveaux juges pour les cours supérieures du Québec. Le but est de résorber la crise qui sévit alors que les requêtes de type Jordan pour délais déraisonnables s’accumulent au criminel et que des accusés, dont deux pour meurtre, ont ainsi pu éviter leur procès. La ministre de la Justice du Québec, Stéphanie Vallée, estime qu’il lui faut 10 juges de plus. Les quatre nominations sont insuffisantes, a-t-elle rappelé, soulignant que 76 requêtes en vertu de l’arrêt Jordan de la Cour suprême du Canada étaient actuellement pendantes dans l’ensemble de la province, dont 69 à Montréal.

Le dernier droit de la campagne électorale en France
Le candidat centriste et pro-Europe Emmanuel Macron et la candidate du Front national, Marine Le Pen, ont conclu leur dernière journée de campagne vendredi, avant le second tour de l’élection présidentielle en France qui a lieu dimanche.

Les deux candidats s’étaient auparavant affrontés mercredi soir dans un débat virulent de deux heures et demie. L’enjeu de sécurité est un de ceux qui ont créé le plus d’animosité entre les adversaires. Les questions d’une possible sortie de la zone euro et de l’attitude à avoir envers la Russie ont aussi dominé le débat, selon plusieurs médias français.

— Le clip de la semaine —

Le fleuve St-Laurent et les rivières ont débordé à nouveau cette semaine, dans plusieurs régions du Québec. Les Québécois regardent le niveau des eaux monter, et s’inquiètent de la pluie annoncée au cours du week-end, qui va aggraver la situation.

Plusieurs municipalités sont sur un pied d’alerte, notamment en Mauricie où la situation s’est détériorée dans les derniers jours avec des débordements du fleuve Saint-Laurent, de la rivière Saint-Maurice et du lac Saint-Pierre.

Un des sinistrés de Yamachiche, Jean-François Blais, a lancé vendredi un cri du coeur.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!