Archives Métro

SAINTE-ANNE-DES-MONTS, Qc — Le corps d’un homme qui avait été emporté par les flots, dimanche, à Sainte-Anne-des-Monts en Gaspésie, a été retrouvé lundi, ont annoncé les autorités.

Le corps de la fillette de deux ans, qui accompagnait la victime, n’a cependant pas été retrouvé, a indiqué la Sûreté du Québec (SQ).

Ainsi, les équipes d’urgence reprendront leurs recherches terrestres et aériennes, tôt mardi matin, pour tenter de retrouver l’enfant.

Le corps de Mike Gagnon, 37 ans, originaire de Sainte-Anne-des-Monts, a été aperçu à environ 500 mètres de l’endroit où avait sombré la voiture, a expliqué la porte-parole de la SQ, Hélène Nepton.

Un peu plus tôt lundi, le sergent Claude Doiron de la SQ avait déclaré que les recherches étaient difficiles compte tenu des courants.

Un hélicoptère et des plongeurs ont été mis à contribution, lundi après-midi, pour accélérer les recherches.

Toute trace de l’homme et de la fillette a été perdue dimanche vers 17h30. Le véhicule utilitaire sport (VUS) dans lequel se trouvaient l’homme, âgé dans la trentaine, l’enfant et la mère de celle-ci s’est enlisé dans un chemin forestier, inondé par les eaux de la rivière Sainte-Anne, alors qu’ils tentaient d’aller prêter main-forte à des proches qui étaient coincés en forêt en raison des inondations.

Les trois occupants ont alors décidé de sortir du véhicule pour se réfugier sur le toit de celui-ci. En raison du fort débit de la rivière, le VUS a été tiré vers les eaux et a ultimement basculé dans la rivière Sainte-Anne, jetant les trois personnes à l’eau.

La dame a réussi à nager jusqu’à la rive, en s’accrochant notamment à des branches. Elle a toutefois perdu de vue son conjoint et son enfant. La dame a souffert d’hypothermie, mais a obtenu son congé de l’hôpital en soirée dimanche.

Le véhicule n’a toujours pas été retrouvé. Ses trois occupants viennent tous de Sainte-Anne-des-Monts.

Le sergent Doiron demande à tous les résidants du secteur de ne pas s’aventurer près des cours d’eau. Il rappelle que de nombreux terrains sont extrêmement friables et qu’ils risquent de s’effondrer à tout moment dans la rivière.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!