HALIFAX — Les libéraux de la Nouvelle-Écosse ont perdu un candidat et un directeur des communications à la suite de deux scandales différents.

Le directeur des communications Kyley Harris a démissionné, mardi, après que des questions eurent été soulevées relativement à sa condamnation pour voies de fait sur une femme, en 2014. Le candidat du parti dans Pictou Est, Matthew MacKnight, a quant à lui présenté ses excuses après avoir été forcé de retirer sa candidature pour des commentaires qu’il avait faits sur les médias sociaux en 2013.

Dans une lettre transmise au président de la campagne, Chris MacInnes, M. Harris affirme avoir tenté de faire amende honorable, mais qu’il est évident que «cela n’est pas possible dans le climat politique actuel».

Il a ajouté qu’il acceptait de devoir continuer à être puni pour les incidents, mais qu’il ne voulait pas que ses collègues et le premier ministre Stephen McNeil aient à «porter ce poids un instant de plus».

De son côté, M. MacKnight a transmis une brève déclaration, mardi, affirmant prendre l’entière responsabilité de ses commentaires publiés sur Twitter, ajoutant qu’il n’avait pas eu l’intention de dire quoi que ce soit de désobligeant ou de blessant.

M. MacKnight a été retiré de la liste des candidats à l’élection du 30 mai en raison d’un message publié sur Twitter le 28 mai 2013, dans lequel il tenait des propos déplacés sur les personnes atteintes de trisomie.

Il a déclaré avoir changé au fil des ans et compris que de tels propos pouvaient blesser.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!