Frédéric Durand/TC Media Le pont de la rivière Cascapédia est fermé à la circulation depuis lundi matin.

De nouveaux mouvements sous la pile déjà endommagée du pont de la rivière Cascapédia font craindre pour un possible effondrement de la structure.

Le pont a été fermé à la circulation hier matin, en raison de l’affaissement d’une des huit piles qui le composent. «Le niveau de l’eau est très élevé, presque historique, et des débris sont accumulés sur certaines piles, dont celle-ci, qui occasionnent des tourbillons qui lessivent le dessous de la pile. Nous n’écartons pas l’effondrement de la pile et des deux travées», commente le directeur général du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine du ministère des Transports, Yves Berger.

Pour l’instant, il est impossible d’inspecter la structure, en raison du niveau de l’eau et du danger de s’aventurer sur le pont. Plusieurs scénarios ont cependant été élaborés, dont un qui pourrait permettre de sauver les deux travées. «La pile, on a pas mal fait une croix dessus, et il est plus probable que l’on doive remplacer les travées », indique Victor Bérubé, directeur responsable des structures pour la région. Il est peu probable qu’il faille remplacer tout le pont, ce qui serait le « pire scénario», selon M. Bérubé.

«Nous sommes en lien avec toutes les autorités de la région. La structure est encore sous surveillance constante. Tous les scénarios demandent des travaux importants et nous sommes conscients de l’importance du pont pour la région», indique le ministre responsable de la région, Sébastien Proulx.

Le pont de la Cascapédia, l’un des plus longs en Gaspésie à 328 mètres, a été construit en 1961, et est composé de huit piles et de 11 travées. Si les porte-paroles du MTQ affirment qu’il est en bon état, ils confirment néanmoins que des travaux d’entretien étaient prévus pour cet été, et que des travaux devaient être effectués en 2018 sur la structure, notamment sur les piles, bien que pas nécessairement sur celle qui est endommagée.

D’ici à ce que le pont puisse être inspecté et éventuellement réparé, le chemin de contournement qui passe par les routes 299 et Mackay, à Cascapédia-Saint-Jules, subira des travaux d’entretien et d’amélioration afin de pouvoir accommoder un trafic accru. Les travaux pourraient prendre plusieurs semaines, voire mois, avant de pouvoir être mis en branle. «Nous n’avons pas de date précise, ça dépendra de la nature des travaux, mais l’été va être avancé», indique M. Berger.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!