FREDERICTON — Le Nouveau-Brunswick a dû donner une leçon de géographie au gouvernement fédéral, mercredi, après que l’une de ses agences eut affirmé sur Twitter que les rochers Hopewell Rocks se situent en Nouvelle-Écosse.

Statistique Canada a écrit sur le réseau social: «Que feraient les #océans dans un stade? La vague. La baie de Fundy, en N.-É., a les plus hautes marées du monde, qui font 16,1 m.»

Le message était accompagné d’une photo des Hopewell Rocks, l’une des principales attractions touristiques du Nouveau-Brunswick.

L’Office de tourisme du Nouveau-Brunswick a riposté, sur Twitter, en rappelant à Statistique Canada que la formation rocheuse ne se trouve pas en Nouvelle-Écosse, mais bien de l’autre côté de la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick.

Le message comportait également un lien menant vers une page du site de l’office de tourisme sur laquelle on peut lire que les plus hautes marées du monde peuvent être observées au Nouveau-Brunswick, dans la baie de Fundy.

Depuis, Statistique Canada a enlevé la photo de son compte Twitter, mais la publication écrite y apparaît toujours.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!