TORONTO — Un ancien prêtre anglican et chef scout qui a été reconnu coupable de dizaines de chefs d’accusation d’agressions sur de jeunes garçons autochtones pourrait faire l’objet d’une action collective.

La poursuite affirme que Ralph Rowe aurait agressé des centaines de jeunes alors qu’il travaillait dans une communauté isolée des Premières Nations en Ontario, dans les années 1970 et 1980.

Celui qui avait également été pilote dans l’armée ainsi que policier a déjà passé environ cinq ans en prison pour ses crimes.

Les avocats qui ont déposé la demande d’action collective affirment qu’il est temps que la justice reconnaisse le tort fait à une génération de jeunes Autochtones. Selon les victimes alléguées, Ralph Rowe organisait notamment des séjours en camping au cours desquels il agressait des garçons.

Ralph Rowe, Scouts Canada et le diocèse de Keewatin sont tous nommés dans la demande d’action collective.

L’Église anglicane du Canada affirme, depuis plusieurs mois, être en train d’élaborer des excuses officielles nationales pour les victimes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!