Adrian Wyld Stephen Harper

OTTAWA — L’ancien chef conservateur Stephen Harper ne sera pas à Toronto pour passer le flambeau à son successeur le 27 mai.

C’est ce qu’a affirmé jeudi un haut responsable du Parti conservateur lors d’une séance d’information technique en prévision de l’événement.

Lorsqu’on lui a demandé si celui qui a tenu les rênes de la formation pendant plus d’une décennie avait reçu un carton d’invitation, il a répondu que M. Harper était invité comme tous les membres.

Le responsable du parti a ajouté que selon lui, l’ancien dirigeant voulait laisser toute la place à celui qui sera choisi pour lui succéder.

L’adjointe de Stephen Harper n’avait pas donné suite aux demandes de précisions concernant au moment de publier ces lignes, jeudi en début de soirée.

La chef intérimaire conservatrice Rona Ambrose, pour sa part, sera sur place. Il est prévu qu’elle prononce un discours avant la désignation du prochain chef.

Un hommage lui sera aussi rendu pour le travail qu’elle a accompli depuis novembre 2015, alors qu’elle avait été choisie par le caucus conservateur pour assurer l’intérim dans la foulée du départ de Stephen Harper.

L’ex-premier ministre a démissionné après la défaite électorale de son parti aux élections d’octobre 2015.

Les informations sur le déroulement du congrès à la direction du 27 mai prochain à Toronto ont été fournies par des responsables du Parti conservateur lors d’une rencontre avec des journalistes à Ottawa.

La longue course à la direction conservatrice connaîtra son aboutissement dans deux semaines. Au total, 13 candidats se disputent le titre.

Le résultat du vote préférentiel est attendu en soirée, aux environs de 19 h ou 19 h 30, selon ce qu’espère le Parti conservateur — en particulier s’il y a ce soir-là une partie de hockey.

On s’attend à ce que le vainqueur ne soit pas connu avant plusieurs tours, surtout compte tenu que l’un des favoris de la course, Kevin O’Leary, a retiré sa candidature.

Il a offert son appui à un autre favori, Maxime Bernier, mais il est improbable que le Québécois l’emporte dans les premiers tours de scrutin, ses positions étant polarisantes au sein du parti.

On considère que parmi les autres candidats qui ont des chances de l’emporter figurent l’ancien président de la Chambre des communes, Andrew Scheer, ou encore l’ancien ministre des Anciens combattants, Erin O’Toole.

Ils sont ceux qui sont parvenus à attirer le plus grand nombre de députés conservateurs dans leur camp.

Ce sera cependant aux membres de trancher. Environ 260 000 militants inscrits ont le droit de vote, d’après les données fournies jeudi par le Parti conservateur.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!