OTTAWA — David Vigneault, un haut responsable comptant de l’expérience dans plusieurs agences fédérales de sécurité, sera le prochain directeur du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS).

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l’annonce, jeudi, par communiqué, disant que M. Vigneault entrera en fonction le 19 juin, en plein coeur d’un examen des politiques de sécurité nationale.

Les libéraux fédéraux sont entrés en fonction en ayant promis de régler des «éléments problématiques» de lois sous les conservateurs qui ont élargi les pouvoirs en matière de sécurité nationale et accordé au SCRS une nouvelle latitude pour faire dérailler des complots terroristes.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, et ses officiels ont mené de vastes consultations sur le cadre législatif en matière de sécurité nationale, la cybersécurité et la surveillance des agences du renseignement. M. Goodale devrait proposer des changements avant la pause estivale à la Chambre des communes.

M. Vigneault, détenteur d’une maîtrise en science politique à l’Université de Montréal, agit actuellement comme secrétaire adjoint du cabinet pour la sécurité et le renseignement.

Il avait été précédemment directeur adjoint au renseignement pour le SCRS, et avait occupé des positions de haut rang à l’Agence des services frontaliers du Canada et au Centre de la sécurité des télécommunications, l’agence fédérale de cyberespionnage.

M. Vigneault revient au SCRS alors que le service est ébranlé par un jugement de la Cour fédérale ayant déterminé l’automne dernier que l’organisation d’espionnage avait enfreint la loi en conservant et en analysant des données électroniques sur des personnes qui ne faisaient pas l’objet d’enquête. Selon la décision, le SCRS n’aurait pas dû conserver les données car elles n’étaient pas reliées directement à des menaces à la sécurité au Canada.

Jeff Yaworski, actuellement directeur adjoint des opérations, sera directeur intérimaire du SCRS du 27 mai au 18 juin.

M. Trudeau a félicité Michel Coulombe, à l’occasion de son départ à la retraite de la fonction publique, après une carrière de plus de 36 ans.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!