Audrey Leblanc/TC Media Les ministres Julie Boulet, Martin Coiteux et David Heurtel.

Deux fois plus de soldats sont appelés en renfort en Mauricie pour venir en aide aux sinistrés des inondations. D’ici lundi, on attend de 30 à 45 mm de pluie dans le Haut-Saint-Maurice et de 47 à 59 mm dans le Bas-Saint-Maurice.

Dans ces circonstances, la route 155 sera surveillée de près. Toute cette eau aura également un impact sur le lac Saint-Pierre. «L’impact des marées continuera à se faire sentir jusqu’à vendredi. Les vents contribuent également à la situation, tout comme l’eau provenant du Saint-Maurice. On prévoit encore une hausse du niveau du lac Saint-Pierre. Cependant, selon les données qu’on a, cette hausse ne sera pas aussi élevée qu’on le croyait. Cette situation peut toutefois varier de jour en jour, voire d’heure en heure», indique le ministre David Heurtel.

Dans la région, 21 municipalités sont touchées, 321 résidences sont inondées, 15 personnes sont toujours évacuées et 48 routes sont touchées. De plus, près de 500 soldats sont déployés, soit le double qu’initialement.

«On est dans la région de la Mauricie depuis samedi. À la suite d’une analyse rapide de la situation, on a augmenté les effectifs lundi pour arriver à un plus de 200 membres des Forces armées canadiennes. Dans les dernières heures, on a constaté la possible détérioration de la situation dans la région du lac Saint-Pierre, alors la décision a été prise de doubler les effectifs sur place pour arriver à tout près de 500 soldats, dont 160 marins», mentionne le lieutenant-colonel Francis Poitras des Forces armées canadiennes.

Du côté de la Sûreté du Québec, quelque 250 policiers sont déployés, en plus des effectifs réguliers. À travers le Québec, on compte 173 municipalités touchées, 4 141 résidences inondées, 3 033 personnes évacuées, 554 routes touchées, 126 glissements de terrain et près de 2 200 soldats déployés.

Aide financière
Quant à l’aide financière aux sinistrés, 724 réclamations d’aide financière ont été ouvertes et plus de 800 000 $ ont été versés jusqu’à présent. «Ce n’est pas une enveloppe fermée, tient à préciser le ministre Martin Coiteux. Tant et aussi longtemps que les gens auront des réclamations à faire, le programme va continuer. Il n’y a pas de limite. On s’attend à verser des indemnisations à la hauteur de 400 000 $ par jour en moyenne au cours des prochains jours.»

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!