Archives Métro

HALIFAX — Les procédures d’approche, la visibilité réduite et le balisage lumineux ont causé la collision avec le relief d’un avion d’Air Canada à l’aéroport d’Halifax, blessant 25 personnes à bord.

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a indiqué dans son rapport, publié jeudi, que l’équipage du vol 624 avait réglé le pilote automatique pour maintenir la trajectoire descendante de vol selon un angle constant et approprié pendant le blizzard du 29 mars 2015, mais n’a pas remarqué que des variations des vents avaient fait dévier l’aéronef de sa trajectoire de vol sélectionnée.

Les procédures de la compagnie aérienne n’exigeaient pas que l’équipage de conduite surveille l’altitude de l’aéronef et sa distance de la piste à l’Aéroport international Stanfield d’Halifax, précise le BST.

Durant l’approche, l’équipage de conduite a demandé le réglage des feux de piste à leur intensité maximale, mais le contrôleur de la tour était distrait par des chasse-neige sur la piste et un aéronef à proximité sur la voie de circulation.

Le rapport indique que ce n’est que dans les dernières secondes du vol, après qu’ils eurent désactivé le pilote automatique pour effectuer un atterrissage manuel, que les pilotes se sont rendu compte que l’aéronef volait trop bas et qu’ils n’atteindraient pas la piste.

Même si les pilotes ont immédiatement amorcé une remise des gaz, l’aéronef a percuté le relief avant le seuil de la piste, a rapporté le BST.

L’aéronef a rebondi, a volé à travers les antennes de radioalignement de piste, et a percuté le sol à deux autres reprises avant de glisser sur la piste et de s’immobiliser à environ 600 mètres au-delà du seuil de piste.

Un moteur et le train d’atterrissage se sont détachés de l’aéronef sous une pluie d’étincelles et une fuite de carburant.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!