Sean Kilpatrick Harjit Sajjan

KINGSTON, Ont. — Les militaires et policiers canadiens déployés à l’étranger seront exemptés d’impôt fédéral tout le temps que durera cette opération, a annoncé jeudi le ministre de la Défense nationale.

Harjit Sajjan a indiqué que cette exemption s’appliquerait à tous les militaires jusqu’au grade de lieutenant-colonel. En visite au Collège militaire royal de Kingston, en Ontario, le ministre a expliqué que ces militaires et policiers, tout comme leur famille, s’imposent déjà d’immenses sacrifices au nom de tous les Canadiens.

La mesure, rétroactive au 1er janvier 2017, devrait coûter au trésor fédéral environ 85 millions $ sur cinq ans, selon le ministère des Finances. Cette exemption fiscale sera contenue dans la nouvelle politique de défense du Canada, qui doit être dévoilée par le gouvernement libéral le 7 juin.

Cette question fiscale a hanté certains ministres au cours des derniers mois. Des militaires déployés au Koweït dénonçaient le traitement «injuste» dont ils ont fait l’objet lorsque cette exemption fiscale a été abolie.

Le ministre Sajjan a par ailleurs annoncé jeudi que les militaires assignés à des missions particulièrement ardues ou périlleuses auront toujours droit à l’«indemnité de difficulté».

L’essentiel du discours du ministre Sajjan au collège de Kingston a porté sur le traitement du personnel militaire, un enjeu négligé selon lui par les gouvernements précédents. Le ministre Sajjan, qui est aussi chancelier et président du Collège militaire royal, a promis que la nouvelle politique de défense du Canada «placerait le personnel au coeur» des réformes.

M. Sajjan, lieutenant-colonel à la retraite des Forces armées canadiennes, a déjà été déployé en Bosnie-Herzégovine et a servi à trois reprises à Kandahar, en Afghanistan.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!