TORONTO — Les poursuites à grande vitesse pourraient bientôt être chose du passé pour la police provinciale de l’Ontario.

Le corps de police a indiqué qu’il a lancé un projet expérimental qui testera l’usage de jets au laser munis d’une technologie GPS qui doivent servir à repérer les automobiles dévalant sur la voie publique.

Le sergent Kerry Schmidt a affirmé que trois des véhicules de patrouille ont été équipés du système.

Lorsqu’un automobiliste échoue à s’arrêter ou qu’il accélère pour s’en aller après avoir été interpellé, un projectile peut être lancé sur la voiture en question — au moyen d’un procédé magnétique ou adhésif. Ce projectile émet un signal GPS qui peut ensuite être aperçu depuis l’un des centres de communication de la police ontarienne.

Le sergent Schmidt a fait valoir que le système présenté vendredi permettra aux policiers d’être constamment mis au parfum des aléas de véhicules suspects. Ceux-ci pourront ainsi se déplacer de façon sécuritaire et procéder à des arrestations, a-t-il ajouté.

Le sergent a en outre précisé que le projet pilote connaît son coup d’envoi en plein week-end férié de la fête de la Reine, relevant qu’il s’agit généralement d’une période marquée par un trafic routier à forte densité.

Il a dit espérer que des vies pourront être épargnées.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!