Ottawa prolonge de quatre ans la participation canadienne à la force multinationale qui assure la sécurité maritime et la lutte contre le terrorisme en mer Rouge, en mer d’Arabie et dans l’océan Indien.

Le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a annoncé lundi que la participation canadienne aux opérations de contre-terrorisme et de sécurité maritime dans le cadre de cette opération Artemis se prolongera jusqu’au 30 avril 2021.

Avec ce prolongement, les Forces armées canadiennes sont autorisées à déployer un maximum de 375 militaires et à fournir une frégate de classe Halifax une fois tous les deux ans et un avion de patrouille maritime CP140 Aurora chaque année. Le gouvernement canadien allouera jusqu’à 131,4 millions $ pour financer cette prolongation de quatre ans, indique le ministère de la Défense dans un communiqué.

La force multinationale déploie dans cette vaste région des navires et des systèmes de surveillance pour intercepter des cargaisons d’armes et de drogues. Le Canada devra aussi veiller à l’application la résolution 2317 du Conseil de sécurité des Nations unies relative à l’embargo sur les armes et à l’interdiction concernant les importations et les exportations de charbon de bois de la Somalie.

Le ministre Sajjan indique que le Canada est impliqué dans cette région depuis 2001, dans le cadre de diverses opérations. Le pays a par ailleurs terminé récemment sa troisième rotation à titre de commandant de cette Force opérationnelle multinationale.

Le ministère de la Défense soutient que l’an dernier, la Force opérationnelle multinationale a saisi et détruit près de 2700 kilos de narcotiques et plus de 3300 armes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!