QUÉBEC — L’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) porte plainte au Protecteur du citoyen, affirmant que le ministre de l’Environnement, David Heurtel, ne prend pas action afin de sécuriser des barrages jugés critiques par des ingénieurs.

L’Association a transmis au Protecteur du citoyen des documents qui démontreraient que l’exploitation sécuritaire des barrages publics s’est détériorée depuis deux ans.

Le 3 juin 2015, le Vérificateur général du Québec avait publié un rapport sur la sécurité des barrages qui avait inquiété les ingénieurs. Par la suite, des restrictions budgétaires sévères et la grande difficulté pour le ministère de conserver son expertise ont continué de mettre en péril l’intégrité d’une quarantaine de barrages, d’après l’Association.

Des ingénieurs ont proposé d’abaisser le niveau d’eau des réservoirs afin d’éliminer les risques, à défaut de pouvoir entretenir le fonctionnement des vannes d’évacuation.

L’APIGQ est le syndicat qui représente tous les ingénieurs œuvrant dans 20 ministères et organismes québécois. Il compte 1400 membres.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!