QUÉBEC — Les personnes touchées par les inondations printanières survenues au Québec sont invitées à demeurer prudentes avant d’engager des entrepreneurs qui effectueront des travaux à leur domicile.

Pour éviter de mauvaises surprises, la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) et l’Office de la protection du consommateur (OPC) y vont de leurs conseils, en plus de mettre à la disposition des sinistrés des renseignements et des outils pour leur faciliter leur tâche.

Ainsi, avant de confier des travaux à des individus qui offrent leurs services de porte en porte, il est recommandé de bien se renseigner pour déterminer s’ils détiennent un permis de commerçant itinérant de l’OPC. On invite aussi les sinistrés à vérifier ensuite si l’entrepreneur en construction détient une licence de la RBQ.

Par ailleurs, les citoyens ont tout à gagner en demandant plus d’une soumission et en comparant les prix. Ils peuvent notamment demander si l’entreprise peut fournir des références et si elle a une couverture d’assurance.

Les consommateurs devraient également exiger un contrat écrit et détaillé. Dans le cas où un acompte est versé, il est recommandé de ne donner qu’un petit montant. On suggère aussi de ne payer la facture totale qu’une fois que tous les travaux ont été exécutés.

Les agents de l’OPC peuvent par ailleurs répondre aux questions de consommation des sinistrés, notamment en ce qui concerne la vente itinérante, la conformité des contrats et les pratiques de commerce trompeuses. Le numéro sans frais est le 1 888 OPC-ALLO. Une pochette d’information réunissant tous les éléments utiles concernant la sécurité a été produite et une ligne téléphonique sans frais (1 800 361-0761) est réservée aux sinistrés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!