MONTRÉAL — Une action collective a été déposée contre les marchés d’alimentation Maxi et Maxi & Cie du Québec parce qu’ils auraient fait de la publicité trompeuse sur la viande vendue en grand format.

La procédure a été déposée au palais de justice de Montréal jeudi, mais un juge doit encore l’autoriser avant que l’action n’aille de l’avant.

Patrick Gosselin, un résident de Chambly, s’estime lésé par les prix affichés pour certaines viandes vendues par la chaîne d’alimentation.

Les sociétés Loblaws et Provigo distribution sont visées par la demande de recours, car elles sont responsables des bannières Maxi et Maxi & Cie.

M. Gosselin conteste la validité de la réclame «GROS format/Économisez 25 pour cent» des magasins Maxi et Maxi & Cie du Québec et les économies réelles réalisées par les clients qui ont acheté ce format de viande.

Il affirme avoir remarqué le 25 avril dernier dans un Maxi de la Montérégie que le prix de ce format n’était pas de 25 pour cent inférieur à celui du format régulier. Malgré sa plainte auprès du gérant, il affirme que les erreurs ont persisté le mois dernier à ce magasin et qu’il les a aussi relevées dans des magasins de quelques autres villes du Québec.

Il est allégué dans la demande qu’il s’agit là de fausse publicité et de fausses représentations, en contravention de la Loi sur la protection du consommateur.

Il est réclamé, pour chaque consommateur, la différence entre le prix payé et le prix qui aurait dû être facturé, en plus de dommages punitifs.

En attendant la décision de la Cour supérieure sur l’autorisation de cette action collective, le cabinet d’avocats invite les consommateurs à conserver leurs preuves d’achat de viande «GROS format» de chez Maxi et Maxi & Cie.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!