Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

OTTAWA — L’ex-première ministre australienne Julia Gillard exhorte le Canada à se montrer plus ambitieux dans son soutien à une éducation accessible et de qualité dans les pays en développement.

Julia Gillard, qui oeuvre maintenant au sein du Partenariat mondial pour l’éducation, soutient que le gouvernement de Justin Trudeau devrait axer sa politique d’aide internationale sur la présence des enfants — et plus particulièrement des filles — sur les bancs d’école.

Elle avance que le monde entier s’attend à ce que le gouvernement canadien fasse preuve de leadership en la matière à l’occasion du prochain sommet du G7, qui se tiendra au Québec en 2018.

Alors que le plus récent budget fédéral ne prévoyait pas de hausse de l’enveloppe consacrée à l’aide internationale, le ministre des Finances, Bill Morneau, maintient que le Canada peut en faire plus avec moins, notamment en faisant appel au secteur privé.

Mme Gillard dit comprendre la nécessité de se concentrer sur la croissance économique et la création d’emplois chez soi, mais elle souligne que la durabilité de la paix et de la prospérité dans un pays dépend tout de même de ce qui se passe à l’étranger.

La ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau, doit dévoiler vendredi la nouvelle politique d’aide internationale canadienne, qui, selon les libéraux, s’articulera principalement autour de l’égalité des genres et des droits des femmes comme des filles.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!