La Presse canadienne

OTTAWA — Le programme du gouvernement canadien pour favoriser l’embauche d’étudiants durant l’été sera revu afin de mieux cibler ceux et celles qui en ont besoin, affirme la ministre du Travail Patty Hajdu.

Cet examen s’inscrit dans la foulée d’un rapport rédigé l’an dernier à la demande d’Ottawa. Un comité d’experts y soumettait 13 recommandations pour aider les jeunes Canadiens à mieux percer le marché du travail.

Parmi ces suggestions figurait la possibilité d’élargir les critères d’admissibilité pour le programme Emplois d’été Canada. Le panel recommandait notamment de permettre aux jeunes qui ne sont pas inscrits à un programme d’études postsecondaires d’y participer et de rendre le financement accessible tout au long de l’année et non seulement durant les mois d’été.

En entrevue téléphonique vendredi, la ministre Hajdu a précisé que Emplois d’été Canada est l’un des programmes favorisant l’embauche de jeunes travailleurs que le gouvernement examine afin de répondre aux préoccupations soulevées dans le rapport.

Mme Hajdu a ajouté vouloir éviter que des catégories de jeunes travailleurs ou d’étudiants soient laissées pour compte à la suite d’ajustements qui pourraient être apportés au programme.

Les principaux changements devraient viser les populations vulnérables, dont les jeunes autochtones et les nouveaux immigrants, pour les aider à faire leur place sur le marché du travail.

«Lorsque ces personnes qui ont le plus de difficultés à dénicher un emploi réussissent à obtenir le soutien dont ils ont besoin, ils s’épanouissent et deviennent un atout pour l’économie», fait valoir Mme Hajdu.

«On va porter une attention particulière à viser et soutenir précisément ceux et celles qui ont le plus besoin d’aide avec le type de soutien dont ils ont spécifiquement besoin.»

Mme Hajdu se trouvait vendredi à Toronto pour lancer le programme Emplois d’été Canada pour 2017.

L’an dernier, ce programme a permis de financer près de 66 000 emplois étudiants, mais n’a pas réussi à atteindre la cible des 77 000 jeunes que les libéraux souhaitaient soutenir grâce à un financement additionnel de 113 millions $ par année.

À la lumière des résultats obtenus l’an dernier, les libéraux ont notamment prolongé la période d’inscription cette année. Le programme s’appuie maintenant sur un réseau de 42 000 entreprises, ce qui est supérieur au nombre de l’an dernier.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!