THE CANADIAN PRESS/Chad Hipolito Christy Clark

VICTORIA — Le nouveau cabinet de la première ministre de Colombie-Britannique, Christy Clark, a été assermenté lundi, mais ce gouvernement libéral minoritaire pourrait être de courte durée.

Mme Clark, qui avait été assermentée jeudi dernier, a annoncé lundi que son gouvernement prononcera son discours du Trône après l’ouverture de la nouvelle session parlementaire le 22 juin. Mais on s’attend à ce que ce gouvernement minoritaire soit défait par un vote de confiance dans les jours suivants.

Le cabinet de 22 membres comprend cinq nouveaux visages, dont Ellis Ross, premier Autochtone à accéder au conseil des ministres dans cette province — il hérite du portefeuille du Développement du gaz naturel et du Logement. Mme Clark a soutenu lundi que ce nouveau cabinet reflète certaines préoccupations de citoyens entendues lors de la campagne électorale.

Par ailleurs, la première ministre a annoncé qu’elle proposera la candidature d’un libéral, sans préciser lequel, pour occuper le poste de président de l’Assemblée législative.

Les libéraux ont fait élire 43 députés, contre 41 pour les néo-démocrates et trois pour le Parti vert. Les verts ont finalement apporté leur soutien aux néo-démocrates, ce qui permettrait à John Horgan de former un gouvernement minoritaire si le gouvernement Clark devait tomber.

Mais comme les libéraux ont obtenu le plus grand nombre de sièges, ils ont le privilège de tenter leur chance en premier, en vertu des coutumes parlementaires.

Selon Mme Clark, les élections du mois de mai ont démontré que les citoyens souhaitent un gouvernement qui puisse jeter des ponts entre tous les partis, mais aussi entre les régions urbaines et rurales.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!