DARRYL DYCK DARRYL DYCK / La Presse Canadienne

FREDERICTON — Les médecins du Nouveau-Brunswick recommandent qu’on ne vende pas de marijuana aux jeunes âgés de moins de 21 ans, estimant que le cerveau des jeunes se développe activement jusqu’à l’âge de 25 ans, surtout chez les hommes.

L’Association des médecins psychiatres du Québec a émis une suggestion semblable la semaine dernière.

Dans une série de recommandations remises au gouvernement provincial, la Société médicale du Nouveau-Brunswick ajoute qu’il reste beaucoup de travail à faire avant la légalisation de la marijuana.

Lynn Murphy-Kaulbeck, présidente de la Société médicale, rappelle que la marijuana est une substance nocive en soi et qu’il importe discuter de la manière de réduire au minimum le tort causé par son usage grâce à une réglementation provinciale sévère.

Les recommandations de l’organisme sont axées sur les lieux et les méthodes de vente, le test des conducteurs aux facultés affaiblies par la marijuana, la tenue d’un discours public sur l’impact économique de la marijuana et les campagnes de sensibilisation visant les jeunes, en plus de l’âge d’achat légal.

La Dre Murphy-Kaulbeck croit que la marijuana implique beaucoup plus que ce que de nombreux Néo-Brunswickois peuvent imaginer.

Des médecins de toutes les régions du Nouveau-Brunswick ont participé à la rédaction des 14 recommandations du mémoire de la Société médicale accessible sur son site Web.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!