TC Media - Renée-Claude Doucet Veronica Pereira

Véronica Pereira soulevait plusieurs réactions à la suite de sa récente demande d’abolition des exposés oraux auprès du ministère de l’Éducation. Le 15 mai dernier, TC Media publiait un article expliquant sa démarche.

Récemment, elle annonçait qu’elle quittait l’enseignement pour se consacrer à d’autres projets. Elle tenait à partager les commentaires suivants avec le public:

«C’est avec beaucoup de tristesse, mais également beaucoup de soulagement que j’ai remis ma démission à ma commission scolaire. Je quitte cette profession par respect autant pour moi-même que pour les enfants.

Plusieurs commentaires à mon sujet circulent sur le web où on me dépeint comme une irresponsable, une épaisse, une retardée, une conne et un parent-roi. Une enseignante a même écrit et je cite: «La mère est une prof? Ça déshonore mon métier»… Ouf! C’est désolant et si je me fie aux commentaires, je crois qu’aucun enfant ne mérite d’avoir une personne aussi médiocre que moi comme enseignante. Et je ne supporterais pas non plus de nuire aux enfants de par ma présence à leur côté, donc je préfère quitter.

Toutefois, ce n’est pas la raison principale de mon départ. Je quitte car c’est souvent l’enfer dans nos classes et les enfants évoluent fréquemment dans des conditions déplorables et pénibles. C’est très difficile à supporter. Les élèves méritent le respect des adultes et je continuerai d’espérer ceci pour eux. Ne vous en faites pas pour moi car, sans le savoir, vous m’avez fait le plus beau des cadeaux…du temps…pour moi et ma famille. Je ne suis pas à plaindre dans cette histoire… ceux qui le sont, ce sont les enfants, qui sont très loin d’être la priorité de notre système d’éducation.

Je quitte avec une grande tristesse car je m’ennuierai de mes chers petits. Je m’ennuierai de leurs sourires, leurs câlins, leurs dessins, leurs petites attentions et toutes leurs petites jasettes. Je m’ennuierai de leurs grands yeux émerveillés par la connaissance et la découverte. Je m’ennuierai de leur vérité et de leur authenticité.  J’ai eu la chance et l’honneur d’être leur enseignante et ils me manqueront beaucoup.

Pour ce qui est de ma fille, ne vous en faites pas pour elle non plus, c’est une adolescente très intelligente, travaillante, curieuse et très épanouie. Elle est passionnée par les insectes et rêve de devenir entomologiste. Si Georges Brossard lui faisait passer une entrevue, il serait très impressionné par elle. Tout autant que je le suis. Et même si ma fille a horreur des exposés oraux, elle réussirait son entrevue sans problème, car elle est passionnée des insectes depuis son tout jeune âge et elle en connaît tellement à leur sujet. Comme maman, je l’ai toujours encouragée dans sa passion, même si c’est très loin d’être la mienne. Je suis certaine que ma fille deviendra, si c’est ce qu’elle souhaite, une grande entomologiste. Alors, pour tous ceux qui ont dit que je la couvais trop et qu’elle n’arriverait à rien faire sans moi, je me permets de vous dire que c’est déjà une adolescente en pleine possession de ses moyens.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!