TC Media - Archives Les infractions données sont reliées à d'autres causes que la présence de mineurs.

Le week-end dernier, le Service de police de Laval (SPL) a visité plusieurs salons de massage et bars de danseuses dans le cadre d’une campagne planifiée visant l’exploitation sexuelle des mineurs.

Le but premier était de rencontrer les personnes mineures se retrouvant dans ces endroits et de les protéger contre des abuseurs potentiels, affirme le SPL.

Les policiers de la Section Alcool-Tabac ont notamment frappé à trois endroits. Après  avoir visité ces salons de massage, les policiers ont remis un total de 14 constats d’infraction pour le non-respect de la règlementation municipal L-8433, adoptée en novembre 1992 et encadrant les masseurs et salons de massage.

Les amendes décernées totalisent plus de 6500 $. Aucune personne d’âge mineur n’a été observée aux endroits visités. La majorité des infractions sont liées au permis de pratique et à un code vestimentaire non conforme.

Tout au long des prochains mois, le SPL compte assurer une présence accrue dans les établissements où il y a un potentiel de présence de personnes mineures.

Depuis la dernière année, la Police de Laval participe au Comité de prévention jeunesse en exploitation sexuelle mise sur pied par le ministère de la Sécurité publique en 2016, en collaboration avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) et Mesures alternatives jeunesse de Laval (MAJL).

Bars de danseuses
En parallèle à cette action, les policiers de l’équipe Équinoxe ont assuré une présence policière auprès de six bars de danseuses. Aucune mineure n’a été également observée dans ces lieux, soit les Sexpert, Salon bleu, les Déesses, Modernic, Lavallois et le BBW (Salon Rouge).

En opération depuis l’automne 2015, rappelons qu’Équinoxe agit sur les phénomènes criminels de violence, drogue, proxénétisme, d’armes, de fraude et contrebande. Jusqu’ici, l’escouade a procédé à plus de 325 arrestations sur le territoire lavallois, dont 68 depuis le début de l’année 2017.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!