MONTRÉAL — Le printemps qui s’achève aura été une petite saison pour la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

L’organisation a recensé son plus petit nombre d’incendies depuis 30 ans. Depuis le début de la saison, 92 incendies ont été rapportés, alors qu’on en compte 240 en moyenne à cette période de l’année.

Les précipitations régulières et importantes qui ont été enregistrées au Québec ont grandement contribué à réduire le nombre d’incendies de forêt. Catherine Morency, du service de la prévention et de l’information à la SOPFEU, a expliqué que les pluies abondantes du mois de mai n’avaient pas permis aux feuilles de s’assécher.

La situation a commencé à changer plus récemment avec le temps plus sec. Les combustibles ont commencé à s’assécher et des incendies ont notamment été signalés au Saguenay–Lac-Saint-Jean et en Abitibi.

En vue de la période estivale, la prévention auprès de la population revêt une grande importance pour la SOPFEU. Elle rappelle que près de 73 pour cent des incendies sont causés par les humains. La population doit donc faire preuve de prudence à l’occasion d’activités estivales comme la pêche, la randonnée ou le camping. Elle souligne que les feux de camp sont responsables de près de 50 incendies de forêt chaque année.

Avant d’allumer un feu de cuisson ou un feu de camp, les gens sont invités à s’informer sur le danger d’incendie pour leur région. On peut en prendre connaissance sur les panneaux d’inflammabilité installés sur le territoire, sur le site internet et sur l’application mobile de la SOPFEU. On conseille aussi de faire des feux de camp de moins d’un mètre de diamètre, de s’assurer qu’il y a de l’eau à proximité et de surveiller le feu de façon constante.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!