Getty Images/iStockphoto

OTTAWA — L’armée canadienne a élargi discrètement son empreinte en Ukraine, donnant carte blanche aux commandants pour envoyer leurs soldats un peu partout dans le pays — sauf aux endroits où ils pourraient se heurter aux forces russes ou aux rebelles séparatistes.

Le Canada avait d’abord déployé environ 200 soldats en Ukraine durant l’été 2015 pour aider à former les forces gouvernementales dans leur combat contre les séparatistes soutenus par la Russie dans l’est du pays.

Toutefois, les soldats canadiens devaient demeurer dans la partie ouest de l’Ukraine, à l’écart du conflit qui continue de faire rage depuis trois ans, et qui a fait plus de 10 000 morts.

Ces restrictions ont été assouplies en mars, lorsque le gouvernement fédéral a prolongé la mission pour deux ans, a indiqué mercredi en entrevue le commandant de la mission, le lieutenant-colonel Mark Lubiniecki.

Bien que les soldats canadiens doivent encore se tenir à l’écart de la frontière avec la Russie et des combats dans l’est de l’Ukraine, le reste du pays est désormais libre de circulation pour eux, a indiqué M. Lubiniecki.

Le changement a offert une flexibilité bienvenue à la mission canadienne, qui a assuré la formation jusqu’à maintenant de près de 4500 soldats ukrainiens, dont plusieurs ont été envoyés depuis ce temps dans la zone de conflit, a ajouté le commandant.

Le nombre de soldats canadiens en Ukraine demeure le même.

«Nous sommes là pour offrir du mentorat et de la formation, nous ne sommes pas là pour nous déployer sur la ligne de front», a affirmé M. Lubiniecki.

La mission de formation doit arriver à échéance en 2019.

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme des Nations unies a dévoilé un rapport cette semaine sur le conflit dans l’est de l’Ukraine, soutenant ne pas être en mesure d’entrevoir la fin des hostilités qui ont cours depuis trois ans.

La présence du Canada en Europe de l’Est s’accentuera en fait au cours des quelques prochains mois, alors qu’environ 450 soldats arriveront en Lettonie pour diriger une force de l’OTAN visant à contrer les visées de la Russie.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!