OTTAWA — Le Canada verse 86 millions $ de plus au Soudan du Sud, un pays africain déchiré par la guerre et la famine.

La ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau, a annoncé cette nouvelle aide lundi au terme d’un séjour dans ce pays, où des millions de personnes ont été forcées de fuir en raison des combats.

Ces fonds serviront à améliorer l’accès aux soins de santé de base, dont la planification familiale et les services de santé sexuelle pour les femmes et les filles. L’argent sera aussi consacré à l’aide alimentaire.

La guerre civile qui perdure depuis quatre ans au Soudan du Sud a forcé quatre millions de personnes à se déplacer à l’intérieur de leur pays, tandis que deux millions d’habitants se sont réfugiés dans d’autres pays.

La ministre Bibeau, qui a notamment rencontré le président sud-soudanais lors de son séjour, a affirmé dans un communiqué que la crise humanitaire ne serait pas allégée sans que les armes soient déposées des deux côtés.

L’aide financière annoncée lundi s’ajoute au Fonds de secours contre la famine qui servira à venir en aide au Soudan du Sud et aux autres pays de la région touchés par la famine: la Somalie, le Nigéria et le Yémen. Le gouvernement fédéral versera une contribution équivalente à tous les dons recueillis dans le cadre de cette campagne.

«Nous devons œuvrer à la paix et jeter les bases d’un Soudan du Sud libre de tout conflit. Le Canada continuera à offrir une aide vitale, à favoriser la stabilisation et à aider la population du Soudan du Sud à subvenir à ses besoins fondamentaux, grâce au développement à long terme», a ajouté la ministre.

En plus de l’aide financière, le Canada offre aussi une assistance militaire au Soudan du Sud, avec la présence de quelques Casques bleus. Le gouvernement fédéral s’est engagé à déployer 600 Casques bleus supplémentaires dans le monde, mais on ne sait pas encore si certains d’entre eux pourraient s’établir au Soudan du Sud.

«La décision n’est pas encore prise à savoir où on va aller. On est encore en discussion avec nos partenaires, nos alliés, pour être sûr que nos troupes canadiennes vont être déployées là où on va avoir le plus grand impact», a déclaré la ministre en entrevue pendant la fin de semaine.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!