Getty Images/VStock RF

TRURO, N.-É. — Une ville du centre de la Nouvelle-Écosse est envahie de chevreuils et les autorités réfléchissent à plusieurs options pour contrôler l’imposante population, dont la contraception et l’abattage.

Les bêtes sont fréquemment aperçues dans les rues et les jardins de Truro, en Nouvelle-Écosse. Les autorités tiendront une séance d’information à ce sujet mardi soir.

L’administrateur de la Ville, Mike Dolter, a indiqué que les responsables envisageaient plusieurs options, dont l’application plus sévère du règlement interdisant de nourrir les animaux, la mise en place d’un programme de contraception pour diminuer la population sur plusieurs années, et même l’abattage.

Bien que d’autres communautés au Canada aient choisi l’abattage, les autorités de Truro considèrent qu’il s’agit d’une «solution de dernier recours».

M. Dolter souligne que l’un des gros problèmes est que les gens nourrissent les chevreuils. Selon lui, il faudrait éduquer la population sur cet enjeu.

Les autorités espèrent mettre en oeuvre leur stratégie à l’automne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!