HALIFAX — Le directeur de la Police régionale de Halifax, Jean-Michel Blais, étudie la possibilité de lever le voile sur les statistiques sur le suicide dans le but de susciter un débat public sur ce phénomène.

Le directeur Blais songe à une publication mensuelle des données sur le suicide, en s’abstenant toutefois de livrer les détails des décès tragiques et les lieux où ils se sont produits.

Les membres de la Commission de police ont appris cette semaine que le mois dernier, il y a eu 26 pour cent de plus d’appels logés à la police pour des personnes aux prises avec des ennuis de santé mentale qu’en mai 2016. De plus, les heures consacrées par les policiers au traitement de tels dossiers ont bondi durant la même période.

Jean-Michel Blais a ajouté que durant un seul quart de travail il y a environ deux semaines, le service de police a dû intervenir dans un secteur de la ville pour deux suicides et une tentative de suicide.

À son avis, il est temps que le suicide soit considéré comme un grave problème de santé mentale dont les statistiques devraient être connues.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!