SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Un militant transgenre luttant pour la mise en place de certificats de naissance neutres prend des moyens judiciaires contre le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador.

Gemma Hickey a rempli une requête devant la Cour suprême de sa province, à Saint-Jean, pour contester la portion de la loi sur les statistiques de l’état civil portant sur la désignation d’un changement de sexe.

Gemma Hickey fait valoir que les dispositions en question sont anticonstitutionnelles et qu’elles vont à l’encontre des lois provinciales et fédérales en matière de droits de la personne.

Gemma Hickey a fait la demande pour un certificat de naissance «non-binaire» en avril et il pourrait bien être le premier au Canada.

Seulement deux options figurent dans le formulaire de désignation de changement de sexe, homme ou femme. Le militant transgenre a pour sa part inscrit la mention «non binaire» et a coché cette option.

La demande de Gemma Hickey est toujours considérée et ce dernier ne dispose d’aucun certificat de naissance en attendant, puisque l’original a été soumis avec le formulaire.

La question sera étudiée par la Cour suprême de Terre-Neuve-et-Labrador, le 28 juillet.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!