Archives Métro

MONTRÉAL — La Fondation CAA-Québec lance un cri d’alarme: les 75 jours les plus meurtriers de l’année sur les routes viennent de débuter.

Si le passé est garant de l’avenir, une centaine de Québécois, y compris une vingtaine de jeunes de 16 à 24 ans, périront dans des tragédies routières, de la Fête nationale jusqu’à la Fête du Travail.

Le président de la Fondation, Marco Harrison, déplore que les jeunes conducteurs soient surreprésentés dans ce bilan routier.

Au total, au cours des 6 dernières années, 106 jeunes de 16 à 24 ans sont morts sur les routes. Ils sont impliqués dans autant d’accidents graves que ceux de 25 à 34 ans, mais ces derniers sont 64 pour cent plus nombreux à détenir un permis de conduire.

Selon la Fondation CAA-Québec, ces décès pourraient être évités ou leur nombre pourrait être réduit de façon importante par le changement de certains comportements.

Selon M. Harrison, la sensibilisation est importante, particulièrement chez les jeunes: il faut constamment leur rappeler de ne pas texter en conduisant, de bien garder les yeux sur la route. Évidemment, l’alcool et la vitesse au volant sont à proscrire. La ceinture de sécurité doit également être bouclée.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!