Félix O.J. Fournier | TC Media

QUÉBEC — Alors que s’amorce la saison de la baignade, le directeur général de la Société de sauvetage du Québec, Raynald Hawkins, invite la population à la vigilance.

Dans la foulée de trois noyades d’enfants, plus tôt ce mois-ci, M. Hawkins exhorte les parents à toujours avoir les plus jeunes «à portée de main».

Il recommande également la mise en place d’un système similaire à celui des chauffeurs désignés lors de soirées arrosées en chargeant un adulte de superviser la baignade.

M. Hawkins juge que l’ensemble de la population surestime ses capacités, car dans la moitié des cas de noyades, les proches de la victime assurent qu’elle savait pourtant nager.

En entrevue avec La Presse canadienne, il a tenu à souligner que l’alcool est impliqué dans 40 pour cent des noyades d’adultes.

À bord d’une embarcation, l’effet de l’alcool est triplé en raison du mouvement des vagues, de la déshydratation, du soleil et du vent, a-t-il mis en garde.

Il a rappelé qu’en matière de sécurité nautique, la Société de sauvetage prône le port obligatoire de la veste de flottaison à bord de toute petite embarcation.

M. Hawkins affirme que le fait d’entrer à l’eau seul s’avère souvent un «facteur déterminant» de risque, tant pour les personnes âgées et que pour les enfants.

«Les personnes qui ont une piscine ou un spa dans leur cour, ou même les riverains, vont avoir tendance à aller se baigner seuls. S’ils ont une défaillance, personne ne sera là pour les aider», a-t-il signalé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!