Paul Chiasson | La Presse Canadienne

OTTAWA — Les responsables de la sécurité disent être prêts à accueillir l’immense foule qui convergera vers la colline du Parlement pour célébrer le 150e anniversaire de la fédération canadienne, samedi prochain. Mais cela ne veut pas dire que les experts au gouvernement fédéral ont terminé leur réflexion sur les façons de mieux assurer la sécurité dans le siège de la démocratie canadienne pour les mois et les années à venir.

Les conseillers du gouvernement recueillent des données sur plusieurs aspects de cet enjeu — de l’afflux des foules, jusqu’à la disposition des caméras — afin de s’assurer que la sécurité des lieux soit améliorée, tout en préservant l’ouverture de l’enceinte parlementaire.

Rami Youssef, du Centre des sciences pour la sécurité, indique que la colline du Parlement représente un cas «difficile» en raison de l’équilibre à maintenir entre la protection du centre de la démocratie au Canada et l’ouverture des lieux au peuple.

Après la fusillade sur la colline en octobre 2014, le centre a réalisé deux études — une sur la sécurité physique de l’édifice du Centre, et l’autre sur les procédures à prendre auprès des visiteurs et des employés dans l’enceinte du parlement.

Les chercheurs ont toutefois besoin de davantage d’informations avant de faire leurs recommandations aux décideurs, selon M. Youssef.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!