OTTAWA — L’ambassadeur du Canada auprès de la République française, Lawrence Cannon, quittera ses fonctions au début de l’automne.

L’ancien ministre conservateur a précisé mardi sur son compte Twitter que la prolongation de son mandat était valide jusqu’au 30 septembre.

Il a remercié le premier ministre qui l’a nommé, Stephen Harper, et celui qui lui a demandé de rester un peu plus longtemps, Justin Trudeau, de lui avoir «confié cette belle et grande mission».

Son mandat, qui devait venir à échéance en mai dernier, a été discrètement renouvelé mercredi dernier dans un avis publié par le Bureau du Conseil privé.

Il a été prolongé sur recommandation de la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, y précise-t-on.

Au bureau de la diplomate en chef, mardi, on n’a pas signalé si un nouveau chef de mission serait prêt à prendre le relais immédiatement après le départ de Lawrence Cannon.

L’attaché de presse de la ministre, Adam Austen, a simplement souligné mardi dans un courriel qu’il est «très clair que ambassadeur à Paris est un poste très important».

L’ambassadeur Cannon est installé en France depuis mai 2012.

Avant d’hériter du prestigieux poste diplomatique, il avait été ministre sous le gouvernement Harper, pilotant notamment le ministère des Affaires étrangères de 2008 à 2011.

L’élu conservateur a ensuite été emporté par la vague orange qui avait déferlé sur la province aux élections de 2011.

Il avait alors été battu par Mathieu Ravignat, un député du Nouveau Parti démocratique (NPD), dans la circonscription de Pontiac, dans la région de l’Outaouais.

Au printemps dernier, la rumeur voulait que M. Cannon était intéressé à se présenter comme candidat à la mairie de Gatineau.

Il avait nié le tout dans une entrevue accordée au quotidien Le Droit, en mars dernier, soutenant avoir renoncé à un retour en politique.

Il avait affirmé lors du même entretien qu’il comptait rentrer en Outaouais au début de l’été.

Lawrence Cannon ne souhaitait pas accorder d’entrevues, mardi, selon ce que l’ambassade canadienne à Paris aurait signifié au ministère des Affaires étrangères.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!