L’Agence de la santé publique du Canada a mis un terme à son enquête sur une éclosion d’infections à la bactérie E. coli liées à de la farine Ardent Mills, qui a rendu malades plusieurs Canadiens.

Mais l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), elle, informe toujours les consommateurs du rappel de farine et de produits à base de farine d’Ardent Mills, vendus sous diverses marques, et qui seraient liés à l’éclosion d’infections.

De novembre à avril dernier, 30 personnes ont été contaminées par le coliforme E. coli O121, et huit d’entre elles ont dû être hospitalisées, mais personne n’a perdu la vie, indique l’Agence de la santé publique du Canada. Les cas ont été recensés en Colombie-Britannique (13), en Alberta (5), en Saskatchewan (4), en Ontario (1), au Québec (1) et à Terre-Neuve-et-Labrador (5). Le dernier cas était une personne ayant visité le Canada. L’âge moyen des personnes malades était de 30 ans.

Dans une «mise à jour finale», l’Agence de la santé publique du Canada écrivait le 2 juin sur son site internet qu’«étant donné qu’aucun nouveau cas n’a été signalé depuis avril, l’éclosion semble terminée et l’ACIA a mis fin à son enquête».

L’ACIA annonçait par ailleurs vendredi dernier un autre rappel de farine — le 17e lié à la bactérie E. coli depuis le mois de mars.

Fred Jamieson, de l’ACIA, explique que tout le processus d’enquête, comparable à un oignon qu’on épluche, exige beaucoup de temps. Il s’agirait en fait d’un des plus importants rappels jamais ordonnés par l’ACIA, selon lui.

«Les différents produits sur le marché seront probablement considérés à risque tant que nous ne les aurons pas tous inspectés», a indiqué le spécialiste des rappels à l’ACIA.

La liste complète des produits rappelés apparaît sur le site de l’ACIA.

Robin Hood et autres
L’ACIA indique que durant son enquête, l’un des 30 cas de maladie était une personne qui avait déclaré avoir été en contact avec la farine Robin Hood. Un échantillon a été recueilli de la maison et a donné un résultat positif pour l’E. coli O121. Or, les 30 cas d’infection à E. coli O121 avaient la même empreinte génétique, et plusieurs malades avaient déclaré avoir été en contact avec la farine Robin Hood.

Les produits Ardent Mills visés par les rappels sont notamment vendus sous la marque Robin Hood, et comprennent de la farine proprement dite, mais aussi des croûtes à tarte ou des pâtes à biscuits de marques diverses.

Santé Canada rappelle que la farine est dérivée de céréales cultivées dans les champs, où elles peuvent être contaminées par des bactéries présentes dans le sol, l’eau ou les déchets animaux à la suite d’un contact direct. Le ministère recommande donc de ne pas goûter à de la pâte crue ni à tout autre produit contenant de la farine non cuite, et de faire cuire les aliments faits à partir de pâte crue avant de les manger.

Les personnes infectées par E. coli peuvent présenter une vaste gamme de symptômes. Certaines personnes ne sont pas malades du tout — mais elles peuvent quand même propager l’infection —, alors que d’autres sont prises de violents maux d’estomac. D’autres encore sont gravement malades et doivent être hospitalisées.

Les symptômes sont de vives crampes d’estomac, une diarrhée liquide ou sanglante, des vomissements, de la nausée, des maux de tête, mais peu ou pas de fièvre. La majorité des symptômes disparaissent au bout de cinq à dix jours sans qu’il soit nécessaire de consulter un professionnel de la santé. Certaines personnes infectées par E. coli ont par contre des symptômes potentiellement mortels, comme une insuffisance rénale, des convulsions ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!