John Flesher John Flesher / The Associated Press

TORONTO — Une décision pourrait bientôt être rendue relativement au projet de construction d’un abri souterrain près du lac Huron qui permettrait d’enterrer des tonnes de déchets nucléaires.

Les autorités fédérales ont souligné être satisfaites des informations supplémentaires fournies par Ontario Power Generation à sa demande.

Dans une note envoyée cette semaine aux parties impliquées, l’Agence canadienne d’évaluation environnementale mentionne qu’elle entamera maintenant la rédaction d’un rapport sur le projet qui devrait être achevé cet été et qui sera par la suite envoyé à la ministre de l’Environnement du Canada, Catherine McKenna.

C’est la ministre qui a le pouvoir d’autoriser ou non le dépôt en formation géologique profonde. Cette décision est attendue d’ici la fin de l’année.

L’Agence souligne qu’elle mettra également à jour les conditions qui seront imposées si jamais le projet voyait le jour.

Le public canadien pourra donner son avis sur le rapport et sur les conditions avant que Mme McKenna fasse connaître sa décision, précise l’Agence.

Le controversé projet, qui est sur la table depuis des années, soulève l’ire de communautés riveraines qui soutiennent qu’il est irresponsable d’enterrer des déchets nucléaires de faible et moyenne activité à la centrale nucléaire de Bruce près de Kincardine, en Ontario.

Ces communautés disent s’inquiéter des dangers pour l’eau portable dans les Grands Lacs.

En 2015, un comité d’experts indépendants a conclu que le site de Bruce était approprié pour l’enfouissement de déchets radioactifs, laissant le gouvernement fédéral décider s’il souhaitait aller de l’avant avec le projet. Ottawa a toutefois reporté la décision à de nombreuses reprises.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!