Andrew Vaughan Andrew Vaughan / La Presse Canadienne

CHARLOTTETOWN — Justin Trudeau a présenté, jeudi, l’expédition d’un brise-glace comme le parfait exemple des célébrations entourant le 150e anniversaire de la fédération canadienne, alors qu’on lui reproche d’avoir manqué le bateau en matière d’infrastructures durables.

Dans le cadre de sa visite de l’Île-du-Prince-Édouard et du Nouveau-Brunswick, à l’approche du week-end de la fête du Canada, le premier ministre est embarqué sur un ancien navire de la Garde côtière qui longera trois côtes canadiennes cet été dans le cadre de l’expédition intitulée «Canada C3».

En point de presse à Charlottetown, Justin Trudeau a soutenu que son gouvernement s’est concentré sur les gens plutôt que sur les bâtiments en ce 150e anniversaire.

La rédactrice en chef du magazine «Canadian Architect», Elsa Lam, juge cependant que peu de structures seront laissées en héritage pour l’occasion, comme ça avait été le cas pour le centenaire.

Le 150e aurait pu être l’occasion de mettre sur pied un nouveau musée à Toronto, de rénover la résidence officielle du premier ministre pour en faire un exemple d’architecture écologique ou de s’empresser d’inaugurer le Centre culturel autochtone national, croit-elle.

En 1967, quelque 860 bâtiments avaient reçu des fonds fédéraux, dont le Centre national des arts, à Ottawa, le Centre des sciences de l’Ontario, à Toronto, le Centre des arts et de la culture à Saint-Jean, de même que le Centennial Concert Hall de Winnipeg.

Mme Lam déplore que l’enveloppe consacrée au 150e anniversaire ait surtout été consacrée à des chantiers «prêts à démarrer», et non à de plus grands projets.

L’historienne de l’architecture estime qu’outre les rénovations entreprises au Centre national des arts d’Ottawa, on se souviendra de peu de ces projets à l’approche du 200e anniversaire.

Interrogé à ce sujet, Justin Trudeau a défendu les choix de son gouvernement quant au budget de 500 millions $.

«Nos plus grandes forces ne sont pas dans les briques et le mortier, ou même dans la terre, mais bien dans les gens qui partagent ces communautés et qui veulent construire un brillant avenir ensemble», a-t-il lancé, en anglais.

Plus tôt jeudi matin, M. Trudeau avait rencontré le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan, près de Cardigan, sur la côte est de l’île.

En après-midi, il s’est rendu au Nouveau-Brunswick, entres autres pour y rencontrer des athlètes participant à la 38e finale des Jeux de l’Acadie, à Fredericton.

Le chef de l’opposition officielle, Andrew Scheer, est pour sa part attendu vendredi dans la province.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!