Un homme de 63 ans en détresse a été atteint par au moins une balle lors d’une intervention policière de la Sûreté du Québec survenue jeudi soir à Grand-Remous, en Outaouais.

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) s’est vu confier l’enquête, puisqu’un corps de police est impliqué dans l’événement.

Selon les informations fournies par le BEI, l’homme aurait indiqué à son entourage, dans la journée de jeudi, qu’il souhaitait se suicider et qu’il comptait «utiliser les policiers» pour arriver à ses fins.

Ces renseignements auraient été transmis aux autorités aux alentours de 21h. Une heure plus tard, un périmètre de sécurité était érigé en forêt pour sécuriser l’endroit où se trouvait le forcené.

L’homme serait ensuite sorti de la maison armé d’une carabine. Selon les informations du BEI, il aurait marché en direction des policiers en pointant l’arme en leur direction.

Les policiers auraient alors atteint l’individu d’au moins une balle. Sa vie ne serait pas en danger.

Neuf enquêteurs du BEI sont arrivés à Grand-Remous vers 6h30 vendredi matin afin de mener leur enquête.

Ils seront appuyés par deux techniciens en identité judiciaire provenant du Service de police de la ville de Montréal (SPVM).

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!