Archives TC Media

HALIFAX — Les experts en foresterie de la région de l’Atlantique se préparent à l’invasion d’un insecte coléoptère ravageur, l’agrile du frêne, qui a jusqu’ici détruit des millions d’arbres dans d’autres régions du Canada.

L’agrile du frêne a fait son entrée au Canada et aux États-Unis en 2002, en provenance d’Asie.

Le responsable de la forêt urbaine de la ville de Truro en Nouvelle-Écosse, Andrew Williams, signale que l’insecte se loge sous l’écorce des frênes pour se nourrir, empêchant ainsi la circulation normale dans l’arbre de l’eau et des nutriments. Lorsque le frêne est infesté, sa mort survient en trois ans, au plus tard.

Puisque l’agrile du frêne n’a pas de prédateur connu, il se répand au point où le frêne pourrait un jour disparaître du territoire nord-américain.

Sur le seul territoire de la ville de Montréal, plusieurs milliers de frênes infestés par l’insecte doivent être abattus cette année.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!