MONTRÉAL — Un Québécois fait face à plusieurs accusations après avoir présumément contraint, par son comportement, un vol du transporteur Sunwing Airlines à rebrousser chemin, jeudi soir.

L’avion, qui devait se rendre à Cuba, a été escorté par des chasseurs américains jusqu’à son retour à l’aéroport Montréal-Trudeau.

Vendredi après-midi, Charalabos Nassios a été accusé par visioconférence, au palais de justice de Montréal, pour voies de fait, profération de menaces et pour avoir commis à l’encontre d’une personne un acte de violence susceptible de porter atteinte à la sécurité d’un aéronef.

La Couronne s’est opposée à la remise en liberté du Lavallois de 39 ans qui demeurera détenu jusqu’à son audience pour sa libération sous caution qui aura lieu lundi.

Rachel Goldrick, une porte-parole de la compagnie aérienne, a déclaré que le vol WG604 avait décollé en direction de Cayo Coco, mais a rebroussé chemin après qu’un passager eut proféré des menaces.

Le porte-parole du NORAD, le lieutenant Joe Nawrocki, a indiqué que deux chasseurs F-15 de l’armée de l’air des États-Unis ont été dépêchés de la base aérienne de la Garde nationale de Barnes au Massachusetts et ont intercepté l’avion près d’Albany dans l’État de New York.

Des CF-18 canadiens auraient également décollé d’urgence, mais ils n’ont finalement pas participé à l’opération.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!