TORONTO — Des Premières Nations du nord de l’Ontario font état d’une série de quatre suicides survenus cette semaine, dont trois ont été commis par des enfants.

Michael Heintzman, porte-parole de la Première Nation Nishnawbe, indique qu’un garçon qui avait entre 10 et 12 ans et une fillette de 12 ans se sont enlevé la vie au cours de la fin de semaine dans la communauté de Pikangikum, établie à proximité de la frontière avec le Manitoba.

Mardi, un enfant de 15 ans est également passé à l’acte dans la communauté de Summer Beaver, au nord de Fort Hope.

Un jeune homme âgé de 21 ans de la Première Nation Fort Severn est mort le lendemain, dans un établissement médical de Thunder Bay.

M. Heintzman soutient que depuis le début de l’année seulement, pas moins de 18 suicides sont survenus sur le territoire Nishnawbe.

Les Rangers canadiens — la branche des Forces armées qui dessert les régions éloignées — y ont été déployés pour soutenir les communautés secouées par cette crise.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!