THE CANADIAN PRESS/Darryl Dyck

100 MILE HOUSE, C.-B. — L’état d’urgence a été décrété à l’échelle de la province en Colombie-Britannique après l’apparition de douzaines de nouveaux feux de forêt vendredi, détruisant des bâtiments et obligeant des milliers de personnes à quitter leur domicile.

Le ministre des Transports, Todd Stone, a affirmé que cette «démarche extraordinaire» était nécessaire afin de coordonner les interventions en cas de crise et d’assurer la sécurité publique compte tenu de l’urgence de la situation.

Les autorités rapportent qu’ils y avaient plus de 173 feux différents vendredi, et à un certain point samedi, les pompiers luttaient contre 183 incendies à travers la province.

Près de 2000 pompiers étaient à pied d’oeuvre samedi pour freiner l’avancée des flammes.

Les sapeurs concentraient surtout leurs efforts pour combattre l’un des incendies majeurs, près de Ashcroft, petite communauté située à environ 100 kilomètres à l’ouest de Kamloops.

Cet incendie a rapidement pris de l’ampleur vendredi passant d’une zone de sept kilomètres carrés à une zone de 40 kilomètres carrés.

Le district régional de Cariboo estime que jusqu’à 6 000 personnes ont été contraintes de quitter leur foyer.

Le maire de Cache Creek, John Ranta, a déclaré qu’entre Ashcroft et Cache Creek, le feu avait détruit des dizaines de bâtiments, dont au moins cinq maisons, 30 maisons mobiles et deux hangars dans un aéroport régional.

Huit des incendies actifs dans la province menacent des maisons ou d’autres structures selon les autorités.

Vendredi, le ministre Stone a aussi déclaré que l’activité des feux de forêt devrait augmenter avec le temps chaud et sec prévu dans les prochains jours, ainsi que les orages prévus pour de nombreuses régions de la province.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!