DARRYL DYCK | La Presse Canadienne

KAMLOOPS, C.-B. — Quelque 300 pompiers d’un peu partout au Canada sont envoyés en renfort en Colombie-Britannique pour combattre les incendies de forêt qui ravagent la province depuis quelques jours.

Des pompiers et du personnel de soutien de l’Alberta, de la Saskatchewan, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick commençaient à arriver lundi pour donner de l’aide et du répit à environ 1000 pompiers de la Colombie-Britannique qui combattent les flammes depuis plusieurs jours.

Le premier ministre Justin Trudeau a dit s’être entretenu avec la première ministre sortante Christy Clark, de même qu’avec le premier ministre désigné John Horgan, dimanche soir. Les Forces armées canadiennes ont envoyé des avions et du personnel pour appuyer les équipes d’urgence.

Des résidants de Fort McMurray, en Alberta, qui avaient dû fuir un incendie de forêt imposant l’an dernier, ont aussi apporté leur contribution en recueillant des biens et en les transportant en Colombie-Britannique, en plus d’offrir soutien et conseils sur les réseaux sociaux.

Christopher Seguin, vice-président à l’avancement à l’Université Thompson Rivers, a affirmé que des déplacés terrifiés sont arrivés à un centre d’accueil de Kamloops en ayant «tout perdu rapidement».

M. Seguin a indiqué que quatre tonnes de biens étaient arrivées de Fort McMurray, notamment de l’eau potable, des boissons Gatorade et des fournitures pour bébé, et que des bénévoles s’assuraient de la réception et de la distribution de ces biens par les banques alimentaires de Kamloops.

Plus de 14 000 personnes évacuées

Selon les autorités provinciales, plus de 215 incendies brûlent toujours, et 29 d’entre eux ont pris naissance dimanche. Les brasiers couvrent environ 400 kilomètres carrés et plus de 14 000 personnes ont dû être évacuées dans la province.

Le district entier de 100 Mile House, une localité d’environ 1800 habitants, faisait l’objet d’un ordre d’évacuation dimanche soir.

Des milliers de personnes étaient par ailleurs privées d’électricité dans la province.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a indiqué que la Colombie-Britannique avait demandé 3000 lits et 3000 draps des stocks du fédéral, et que ceux-ci avaient été livrés à Prince George.

Les Forces armées canadiennes aident les résidants touchés et transportent en hélicoptère les secouristes et de l’équipement.

Pour l’instant, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), au Québec, ne fournit que de l’équipement: environ 200 motopompes devraient être acheminées cette semaine dans la province sinistrée. Ce matériel permet aux pompiers de pomper directement dans les cours d’eau pour arroser les flammes.

Une quarantaine de pompiers québécois seraient prêts à se rendre en Colombie-Britannique, mais le gouvernement britanno-colombien n’a pas encore fait de demande en ce sens, a indiqué la porte-parole de la SOPFEU, Émilie Bégin.

Au Nouveau-Brunswick, 21 pompiers ont quitté leur province pour se rendre en Colombie-Britannique.

Le pompier Julien Bourque, de Rogersville au Nouveau-Brunswick, est allé prêter main-forte à ses collègues d’autres provinces par le passé et il s’attend à travailler intensément dans les prochains jours.

«Chaque feu est différent, ça dépend du temps, parce qu’il y a des temps dans la journée où le feu est plus fort. À ce point-là, on peut se faire évacuer», a-t-il expliqué.

«Mais habituellement, (on commence) tôt, ce sont de longues heures, beaucoup de travail», a-t-il ajouté.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!